Alain Vidon et Alfred Papuçiu: Les yeux de velours
| E Diel, 09.08.2009, 11:46 AM |

Alain Vidon - Alfred Papuçiu

Les yeux de velours


Alain Vidon et Alfred Papuçiu

A Crans que j’étais ce jour-là,
Le baiser déposé par cette Koweitienne,
Et drapée dans ses foulards de soie,
C’était dans la ville ancienne.

Elle a instruit mes lèvres,
Je gardais sa sève,
Que je ne lavais plus ma bouche
Jusqu’à que je la touche.

Cette apparition élégante,
Comme venue d’ailleurs,
Et si galante,
Devant les fleurs colorées des balcons,
Tout autour des beaux monts.

L’effluve de ses parfums luxueux d’Orient,
Montait à mes narines,
Comme les vagues dans l’Océan.

Cette belle du désert,
Et tout soudain mon cœur se serre.

Je pense au caravansérail,
Volupté et sensualité,
Se reflète dans chaque bulle du jacuzzi,
Et j’ai bon moral.

Je pense heureux,
A ses yeux de velours,
De rimmel luxueux,
Recouvert sans détours.
Crans Montana


Crans-Montana, le 9 août 2009

(Vota: 11 . Mesatare: 5/5)

Komentoni
Emri:
Emaili:
Kodi i sigurise:
Titulli:
Komenti: