Fotaq Andrea: Livre d'or d'auteurs français sur les Albanais
| E Shtune, 25.02.2012, 06:57 PM |

Version en PDF

 

LIVRE D’OR D’AUTEURS FRANÇAIS SUR LES ALBANAIS

 

Anthologie illustrée (1332-2007)

par Fotaq Andrea

 

Portrait, Lettres, Arts, Culture, Voyages

 

L’anthologie « Livre d’Or d’auteurs français sur les Albanais », qui embrasse une période de près de sept siècles, apparaît dans nos jours comme une couronne de lauriers offerte par les brillantes Lettres françaises à tout ce qui est beau et bon aux pays des Albanais, à tout ce qui leur est sacré tout au long de leur histoire.

 

Cent quarante auteurs français trouvent leur place dans cette Anthologie et témoignent, par leur plume, de la vertu de l’Albanais à travers les siècles, de sa dignité, fierté et noblesse d’âme, reflétant en outre sa misère, sa douleur et son sort tragique. Les échos de l’histoire, la barbarie des temps et les fièvres de la survie se font sentir dans l’ensemble du volume, où brille, dans toute sa force, l’esprit flamboyant et inébranlable d’un peuple parmi les plus anciens des Balkans. Bien des figures majeures des Belles Lettres françaises, Montaigne, Ronsard et Voltaire, Chateaubriand, Hugo et Dumas, Lamartine et Nerval, le prix Nobel Mistral et Apollinaire, Justin Godart et Yoursenar, à côté de tant d’autres noms aussi célèbres, présidés par Maurice Druon, usent ici leur verve pour plaider sa cause de liberté et d’indépendance, se félicitant de son courage et de ses hauts faits.

 

Tous les personnages historiques chers à ce peuple, tous ceux qui représentent sa grandeur morale et humaine, sa vitalité et son stoïcisme - depuis Scanderbeg, surnommé l’Athlète et le Champion du Christ jusqu’à Mère Thérésa, depuis les héros arvanites et épirotes de la révolution grecque, dirigés par l’Albanais Marco Botzaris, jusqu’à Kadaré, depuis les fameux stradiotes albanois de l’Europe occidentale, Georges Basta en tête, jusqu’aux impétueux janissaires et les vingt trois visirs  arnautes de l’Empire d’Orient -, constituent l’éclatent témoignage de cette contribution albanaise dans l’histoire balkanique et européenne.

 

L’Albanie, carrefour et point névralgique entre l’Est et l’Ouest, a toujours été présente en Europe et dans l’Europe, avec son identité et sa vitalité bien propres. En témoignent entre autres les Chansons de Roland qui portent des traces de la toponymie albanaise ; les grandes familles des Anjou, des Durazzo et des Albani depuis l’époque de Charlemagne ; les hauts faits du grand Castriote pendant un quart de siècle à la défense de l’Europe et de la Chrétienté ; le rôle des fameux Souliotes et Arvanites pendant la révolution grecque ; la contribution des Arberèches (Albanais d’Italie) à l’indépendance et à l’Union d’Italie pendant les guerres garibaldines ; le blé des plaines albanaises envoyé de Vlora au peuple affamé de Paris ainsi que le bitume de Sélénitza revêtant les rues de la capitale française ; le régiment albanais dans les armées napoléoniennes et le rôle du visir albanais Mehmet Ali réformant et modernisant l’Egypte des pharaons ; et enfin, le pays même des Albanais, de ce peuple farouchement attaché à sa liberté, en tant que facteur indispensable de l’équilibre balkanique et européen.

 

C’est là la vitalité, l’individualité et l’identité de l’Albanais, d’hier et d’aujourd’hui, comme l’avouent bon nombre d’auteurs de ce livre. C’est là son esprit d’une telle « force centrifugeuse » qui l’a amené à se donner corps et âme beaucoup plus aux autres qu’à lui-même. Et il va de soi : haïssant l’oppression et ayant à cœur la liberté, dans sa survie aussi bien prométhéenne que sisyphenne, il a été obligé, plus qu’aux autres, de migrer et d’immigrer, de passer par-dessus les frontières, donnant ainsi sa vie pour les autres et avec les autres, à l’Est comme à l’Ouest de l’ancien continent.

 

A juste titre, le coryphée de la science albanologique, le professeur Çabej, a écrit: « … Ce peuple montagnard courageux a donné son sang pour la consolidation des nouvelles nations balkaniques non seulement à travers le mélange ethnique, mais aussi du point de vue politique, en tant que caste combattante des Balkans serrant toujours l’arme au poing ».

 

L’arme au poing, la poésie dans la bouche, la liberté au cœur, voilà donc les traits de ce peuple ancien, d’une histoire de plus de quatre millénaires, peuple à la fois soldat et poète dont la biographie est reflétée dans les pages de cette anthologie, de cette « vraie encyclopédie », comme l’a qualifiée le sociologue albanais Zyhdi Dervishi.

 

  

 

LIVRE D’OR D’AUTEURS FRANÇAIS SUR LES ALBANAIS

 

Anthologie illustrée, 762 pages

 

par Fotaq Andrea

 

Portraits, Lettres, Arts, Culture, Voyages

 

Le livre est dédié à Jusuf Vrioni

 

 

Sur le Héros national de l’Albanie, Scanderbeg

 

1. M. E. de MONTAIGNE, 1588, Scanderbeg et son soldat,

 

  1. Pierre de RONSARD, 1621, Sonnet sur Scanderbeg,

 

  1. Th. A. D’AUBIGNE, 1616, les « Tragiques » -  sur Scanderbeg,

 

4.      Anne de La ROCHE-GUILHEM, 1688, Scanderbeg aimé,

 

5.      Antoine DE LA MOTTE

François FRANCŒUR

François REBEL,  1735, Premier acte de l’Opéra « Scanderbeg »,

 

  1. VOLTAIRE, 1756, De Scanderbeg,

 

  1. Camille-Pierre-Alexis PAGANEL, 1855, Scanderbeg, soldat de Jésu-Christ, défenseur de l’indépendance de l’Europe,

 

  1. L’abbé C. GUENOT, 1862, Le serment (de Scanderbeg),

 

  1. Gijom DEPINGN 1886, Scanderbeg,

 

  1. Anonymes, Portraits de Scanderbeg, 1899,

 

11.   Léon CHARPENTIER, Fête des fleurs pour le Héro National, 1910,

 

Sur les Albanais (Première partie : 1654 –1912)

 

12.   LE SIEUR DU LOIR, 1654, Les seuls hommes qui ont préservé la liberté,

 

  1. Le Comte de CHOISEUL-GOUFFIER, Soldats albanois, 1782,

 

  1. CHARLES-JOSEPH, 1787, le bataillon des Albanaises,

 

  1. Jean Claude FAVEYRIAL, Du blé de Valona pour le peuple affamé de Paris, 1884,

 

  1. Robert D’ANGELY, Insurrections incessantes, 1991,

 

  1. POUQUEVILLE, 1826, Traits physiques des Albanais ; De Sazan à Délvina ; A Permet ; La chirurgie albanaise,

 

  1. A.L. CASTELLAN, 1808, les Albanais de Morée,

 

  1. François René de CHATEAUBRIAND, 1811, Parmi les Albanais de Mégara et de  Kerathias,

 

  1. François Victor LAMARE-PICQUOT, 1918, C’est avec de tels hommes qu’Alexandre a vaincu l’Asie,

 

  1. Mme DUFRENOY, 1825, Us et coutumes chez les Albanais,

 

  1. Baroni Félix de BEAUJOUR, 1829, l’Albanie, pays de gens courageux,

 

  1. C.D.RAFFENEL, 1822, Années glorieuses pour l’indépendance grecque (le rôle éminent des Albanais),

 

  1. Jurien DE LA GRAVIÈRE, 1876, les Soulïotes,

 

  1. Michel DE GRÈCE, Bouboulina, (l’héroïne grecque d’origine albanaise), 1993,

 

  1. C. FAURIEL, 1825, Chants historiques, (le rôle des Albanais dans l’indépendance grecque),

 

  1. Louis Jean Népomucène LEMERCIER, 1824, Chants héroïques, idem.

 

  1. Alphonse DE BEAUCHAMP, 1822, Ali pacha de Tépélène, homme extraordinaire,

 

  1. Auguste BOPPE, 1914, Le sérail d’Ali pacha,

 

  1. Victor HUGO, Ali Pacha, ce colosse, (l’Introduction des Orientales), 1829 ; Les têtes du sérail ; le Derviche ; Lazzara ; Le voile, 1826,

 

  1. André MAUROIS, Byron en Albanie, 1930,

 

  1. Honoré de BALZAC, Voyage imaginaire chez Ali pacha de Janina, 1842,

 

  1. Alexandre DUMAS, Ali Pacha; “Haydée” (Le Comte de Monté Cristo) ; A travers la Calabre; Le costume albanais d’A Dumas, 1843, 852-1856,

 

  1. Pierre LOTI, Le costume albanais de Pierre Loti, Aziyadé, 1879,

 

  1. Jean Alexandre BUCHON, La pyrrhique, danse des bergers albanais ; Un repas homérique, 1843,

 

  1. Le Comte Joseph D’ESTOURMEL, Sur la route de Janina, 1844,

 

  1. Edmond ABOUT, Au village albanais de Pavlitza, 1880,

 

  1. Cyprien ROBERT, Le peuple des Blancs, 1844,

 

  1. Justin Edouard-Mathieu CENAC MONCAUT, l’Albanaise, (récit), 1849,

 

  1. Gustave FLAUBERT, Les Albanais d’Egypte et de Grèce, 1850,

 

  1. Maxime DU CAMP, Békir Aga l’Arnaoute, 1853,

 

  1. José-Maria de HEREDIA, Le prisonnier, 1893,

 

  1. Jules VERNE, Méhmet - Ali d’Egypte,

 

  1. Gerard de NERVAL, Au palais de Méhmet-Ali ; 1851,

 

  1. Ami BOUE, Caractère des Albanais; Sur le voyage de M. Hann en Albanie, 1854, 1864,

 

  1. Hyacinthe HECQUARD, Les tribus albanaises du Nord d’Albanie, Chants épiques albanais, 1857,

 

  1. Guillaume LEJEAN, Oj shebojë, une très vieille chanson albanaise; Voyage en Albanie, 1858,

 

  1. Auguste DOZON, Excursion en Albanie, 1875,

 

  1. Armand POMIE, La comtesse Dora d’Istria, 1863,

 

  1. Jean-Baptiste Camille COROT, « l’Albanaise », huile 1872,

 

  1. Eugène DÉLACROIX, Chevaliers albanais, dessin,

 

  1. Alexandre Marie COLIN, Byron et Haydée, huile, 1831,

 

  1. Jacques Jean Marie Achile DEVERIA, Famille albanaise en Calabre, lithographie,

 

  1. Jean-Léon GÉROME, portrait d’Albanais d’Egypte, huile,

 

  1. Alexandre Gabirel DECAMPS, Femme albanaise avec ses enfants, huile,

 

  1. Théodore VALERIO, couple albanais, 1875, lithographie,

 

  1. Alphonse de LAMARTINE, Terre d’héros de tous les temps, 1832 ; Figures éminentes albanaises de la révolution grecque, Lettre de Lamartine à De Rada,1847,

 

  1. VICOMTE S.F. de FABY, poésie : Albanie, 1872,

 

  1. Albert DUMONT, les Albanais, une race très ancienne en Europe, 1875,

 

  1. Vicomte Eugène MELCHIOR DE VOGÛE, Vangéli, (nouvelle) 1904,

 

  1. Louis BENLŒW, La force du sang albanais, 1877; Analyse de la langue albanaise, 1879; 2 lettres adressées à De Rada, 1881,

 

  1. P.-H. CONSTANT, Match, (récit sur les coutumes au Nord de l’Albanie), 1881,

 

  1. Auguste MEILAN, Dans les Bièchkes d’Albanie, 1885,

 

  1. Frédéric MISTRAL (Prix Nobel 1904), Lettre adressé à De Rada, 1885,

 

  1. H. MEYER, Noces albanaises, lithographie, 1892,

 

  1. Leon CAHUN,  Hassan le janissaire, (l’histoire d’un Albanais en 1516), extraits du roman,  (traduit et publié en albanais par F. Andrea),

 

  1. Edouard SCHNEIDER, Dédicace à ma fille Mathilde, dans les veines de laquelle coule le sang  albanais, 1893,

 

  1. Gaston VUILLIER, Au village albanais Piana dei Greci en Sicile, 1894,

 

  1. Victor BERARD, Voyage en Albanie centrale, 1897,

 

  1. Emile LEGRAND, Trois lettres adressées à De Rada, 1898,

 

  1. Emile LAFONT, Sur les côtes d’Albanie, 1899,

 

  1. Jules Alexandre Théodore DEGRAND, Tirana ; Un récit historique ; les Mirdites, 1901,

 

  1. Jean MOREAS, Héléna ou la belle combattante (les Sulïotes), 1908,

 

  1. René PINON, l’Albanais, 1911,

 

  1. Le Petit Journal: Janica, La Jeanne d’Arc albanaise, lithographie et texte, 1911; quatre autres lithographies du Petit Journal : Noces albanaises, Types albanais, Un fils contraint de tuer son père; Le concert européen,

 

  1. Ernest LAUT, Les émules de Jeanne d’Arc, (sur Bouboulia), 1911,

 

 

 

 

 

 

Deuxième partie : 1912 –1944 (De l’Indépendance à la Libération du pays)

 

 

  1. Germain LEFEVRE-POUTALIS, Pays habité par les braves, 1913,

 

  1. Valéry LARBAUD, Comme dans un nouveau monde, le lac de Scutari, Extrait du poème l’Europe, 1913,

 

  1. Fernand HAUSSER, chant patriotique albanais, 1913,

 

  1. André TUDESQ, L’assassinat d’un harem, récit sur les lieux de la guerre, 1913,

 

  1. Gabirel LOUIS-JARAY, Les Loumiotes ; La liberté ou la mort, (reportage d’une téqé des bektachis  d’Elbasanit), 1914,

 

  1. Frédéric GIBERT, La femme, l’amour, le mariage, la mort  selon les chants populaires albanais; 1914; L’aigle, chant de l’Albanie du Nord, 1914,

 

  1. Roger NOËLLE, Scutari de l’Albanie, reportage, 1914,

 

  1. Guillaume APOLLINAIRE, Les Albanais, une race digne d’être protégée (préface d’un livre), 1917; chronique sur F. Konitza, 1905; Une profécie contemporaine concernant l’Albanie; l’Albanais; Jean Moréa, 1917 (5 textes),

 

  1. Elise AUBRY, Deux lettres adressées au patriote albanais Luigj Gurakuqi, 1920, 1921,

 

  1. Ad. GAUVIN, Mon Albanie, Marche, 1919,

 

  1. Jacques BOURCART, La race albanaise, 1921,

 

  1. d’ESTOURNELLES DE CONSTANT (Prix Nobel de la Paix), Lettre adressée à Iliaz Bej Vrionit, 1921, Défendre l’Albanie, 1921,

 

  1. JUSTIN GODART, l’Albanie aime la France (article), 1921, l’Albanie à la foire de Lyon, 1921, Lettres adressées aux patriotes Mithat Frasheri et At Fishta,

 

  1. Mario ROQUES, Lettre adressée à Mithat Frasheri,1923, ; le plus ancien document de la langue albanaise, 1926,

 

  1. Pierre Chanlaine, l’Albanaise et sa haine, extrait du roman, 1927

 

  1. José D’ORIENT, trois récits : La mère, les rivaux, la Bessa, 1932,

 

  1. Trois lettres adressées à la chanteuse Tefta Tashko Koço, 1933, 1935, 1937 par ses professeurs français et  la Société nationale de la Radiodiffusion parisienne,

 

  1. Leon REY, Le musé de Valona,1937 ; Guide sur l’Albanie, 1930,

 

  1. Margeritte YOURSENAR, Le lait de la mort, récit sur la légende du château de Rosapha, 1938,

 

 

 

Troisième Partie (de la Libération à nos jours)

 

 

  1. Gaston MONMOUSSEAU, Une ville extraordinaire (Gjirokastra), 1957,

 

  1. Renaud de JOUVENEL, les fils de l’aigle, 1958,

 

  1. Albert MAHUZIER, les Alpes de l’Albanie, 1964,

 

  1. Zacharie MAYANI, les Albanais et leur langue : une langue clé , 1970,

 

  1. Alain DUCELLIER, la Toponymie albanaise dans la Chanson de Roland, 1981,

 

  1. Alexandre ZOTOS, Préface de l’Anthologie de la prose albanaise,1984,

 

  1. Odile DANIEL, Une Albanie mythique, 1985,

 

  1. Xavier DENIAU, la patrie albanaise créée par les poètes,1989,

 

  1. Elisabeth e Jean-Paul CHAMPSEIX, la France et l’Albanie, 1990,

 

  1. Denis PICARD, Les arts figuratifs en Albanie, 1990,

 

  1. Dominique SURRATEAU, La belle Riviéra albanaise,

 

  1. Christiane MONTECOT, Préface du livre « Prosateurs et poètes de l’Albanie et du Kossove », 1995,

 

  1. Gilbert GARDES, Prologue sur le guide de l’Albanie, 1995,

 

  1. Pierre e Bruno CABANES, Passions albanaises, 1999,

 

  1. Maurice DRUON, Instatanées d’Albanie,  1999,

 

  1. Christian GUT, Une œuvre peu connue de Pashko Vassa, 2002,

 

  1. Guy DELAHAYE  et Agnès FRESCHEL, Angelin Preljocaj, 2003,

  

  1. Frédéric LENOIR,

Estelle SAINT-MARTIN,

SŒUR EMMANUELLE,

Albert LONGCHAMP,

Guy GILBERT, Mère Térésa, 1993, 2003,

 

  1. Mathieu AREF, Albanie : Aspects ethno-culturels, 2003,

  1. Nathalie CLAYER, Le goût du fruit défendu ou la lecture de l’albanais pendant la période de l’empire ottoman en déclin, 2004,

  1. Bernard KOUCHNER,  La vallée de la révolte, 2004

 

 

Sur l’œuvre de Kadaré

 

 

  1. Robert ESKARPIT, Préface du livre le « Général de l’armée morte », 1970,

 

  1. Michel METAIS, Introduction du livre « Ismail Kadaré et la nouvelle poésie albanaise » , 1973,

  1. Alain BOSQUET, Présentation du livre  « Ismail Kadaré et la nouvelle poésie albanaise », 1973 ;

  1. Eric FAYE,  Ismail Kadaré – Prométhé porte feu, 1991 ; Ismail Kadaré, un sphinx en hiver, 1996,

  1. Cérémonie à l’occasion du Prix international Cino del Duca à M. Ismail Kadaré; Discours de M. Maurice DRUON,

  1. Discours de M. Alain PLANTEY à l’Institut de France, discours de M. Henri AMOUROUX et discours de M. Ismail KADARE, 

Sur Jusuf Vrioni

 

  1. Eric FAYE, Un jeune homme de soixante quinze ans (Préface du livre « Mondes effacés – Souvenir d’un européen », par Jusuf Vrioni avec Eric Faye, 1998,

  1. Cérémonie à l’occasion du Prix "Chevalier de la Légion d’Honneur à M. Jusuf Vrioni ", Discours de M. Jacques LANG,

  1. Vincent HUGEUX, Article dans l’Express, 1998,

  1. Marc SEMO, Article dans Libération, 1998,

  1. Jean-François BOUTHORS, Article dans la Croix, 1998,

  1. Yves MABIN, Lettre à l’occasion de la mort de M. Jusuf Vrioni, ( 5 juin 2001).

  1. Bonjour, M. Jusuf Vrioni, article rédigé par Fotaq Andrea à titre de postface.


(Vota: 4 . Mesatare: 5/5)

Komentoni
Emri:
Emaili:
Kodi i sigurise:
Titulli:
Komenti:

Publikime te tjera ne kete kategori: